Pour une expérience de navigation complète, veuillez activer JavaScript dans votre navigateur.
AccueilHistoireActualitésTarifsDiaporamaRéférencesContactLiens
La Fête de la Margoulette
Tous nos amis buveurs de bière, sont invités
 le samedi 3 juin 2017  à partir de 10 h
à la fête de la Margoulette.
Venez savourer nos spécialités  !
La Margoulette
2IMG_20161206_121223IMG_20161027_171859IMG_20161027_171825
Un siècle jour pour jour après la disparition de sa Brasserie, Le petit village de Bergnicourt dans les Ardennes (08) voit renaître cette activité grâce à Fabrice DEVIE. Cet enfant du village est de retour sur la terre de ses aïeux afin d'y brasser le Margoulette qu'il a créé en 2010 à St Etienne Sur Suippe (dans la Marne 51).

  Notre Brasserie : Toute une histoire !

       

Petit retour en arrière

       

Au début du XIXe siècle, Simon Laurent Turbeaux est brasseur à Bergnicourt après avoir été lui aussi brasseur dans la Marne, où sont nés ses 2 fils. Après son décès en 1832, ses garçons reprennent l'affaire familiale L'Annuaire des Ardennes, qui semble prospère, puisque le 1er fils se déclare rentier dans des actes d'état civil. Il décède en 1873, son frère en 1868. Vers 1865, la brasserie est reprise par Pierre Simon Clovis LAMPSON, né à Semide en 1835. Bien qu'étranger au village, il y jouera un rôle important puisqu'il y sera maire pendant 10 ans. Il a de nombreux enfants, 4 filles, 2 fils, et décède malheureusement à l'aube de ses 50 printemps, son fils, Pierre Louis Jules Marie Joseph n'a que 12 ans et ne donc succéder à son père. Comme souvent en cas pareil, c'est sa veuve Marie Louise Elisa  BUNEAU qui reprendra la direction pendant presque 15 ans pour ensuite laisser son fils Jules prendre la fonction  de Brasseur jusqu'en 1914. Après la guerre, le redémarrage des brasseries est bien lent : destruction des bâtiments, démontage des cuves par l'occupant, pénurie des matières premières etc... C'est seulement en 1920 que Jules  LAMPSON reprend du service mais quitte Bergnicourt pour s'installer à Charleville Mézières dans l'ancienne brasserie de Maurice DEWE qui a elle aussi beaucoup souffert de la guerre. L'exploitation commence officiellement le 1er novembre 1920 comme brasserie-malterie tout en gardant une succursale à  Bergnicourt. La malterie n'est pas l'activité la plus importante et le projet est vite abandonné. Les bières sont brassées en fermentation haute comme l'exige la tradition mais également en fermentation basse comme le souhaite désormais les consommateurs, surtout en milieu urbain. A partir de 1935, la brasserie  LAMPSON distribue également des bières de luxe de La Comète à Chalons (51). On peut penser que l'activité de brassage diminue au fils des ans pour laisser place à la distribution et au stockage comme la plupart des brasseries à cette époque. La Seconde Guerre mondiale marque la fin de la brasserie  LAMPSON . 

AB BIERE la renaissance d'une brasserie

       

La brasserie qui vient de s'installer à Bergnicourt n'est pas totalement nouvelle. Si le bâtiment qui se voit de loin sur le route de Rethel à Reims est tout récent, le matériel est déjà bien rôdé avec prés de 700 HL de bière brassé à St Etienne Sur Suippe (51) en 3 ans et demi.  Fort de presque 4 année d'expérience, il décide de déménager et de revenir sur les terres natales de Bergnicourt où son père fût maire pendant 30 ans et où il a embrassé les joies de ses premiers brassages avec l'association les Moussquebières de Neuflize (village voisin de Bergnicourt). Encore amateur, il décroche sa première médaille d'or en 2009 pour sa bière brune à st Nicolas de Port. Sa profession de commercial le menant dans le Nord où il fréquente de près des brasseurs l'aidant à se perfectionner, il saute le pas en 2010 en passant pro. D'autres récompenses suivent, médaille d'argent en 2011 pour sa blonde et médaille d'or en 2012 à Montier en Der pour sa bière blanche. AB BIERE est aussi présent au salon de l'agriculture depuis 3 ans grâce au conseil régional qui met un stand à disposition des brasseurs Champardennais et sera également au rendez-vous en 2015. Le bières portent le nom de La MARGOULETTE, nom évocateur et ayant déjà ayant sa petite renommée dans la Marne et les Ardennes dont la production augmente d'année en année : 50 hl la première année, presque 300 en 2013 et un objectif de 400 hl en 2015, toujours en fermentation haute (comme le veut la tradition) et une refermentation en bouteille. Neuf bières sont produites, blonde, brune, ambrée, blanche, Triple 8.5, Triple 9.1, pomme, cassis et blanche/citron. Il y a aussi quelques bières à façon pour des restaurateurs et revendeurs de produits de terroir ainsi que sa délicieuse CORBENY fabriquée exclusivement pour le bar du Chemin des Dames (02), La Petite Blonde Du Coin pour le magasin O'Producteur à Champigny (51), La Ferme et Cochonnailles à Biermes (08). Fabrice fait bien souvent des semaines de 2 fois 35 heures afin d'assurer le brassage, l'embouteillage, l'étiquetage, les démarches commerciales, la réception des clients à sa boutique ainsi que les livraisons de bouteilles ou fûts pour particuliers, festivaliers (Cabaret Vert, Campo Festival de Sillery ...), séminaires ou autres, mais quand on aime, on ne compte pas et Fabrice est un véritable passionné ! Enfin, pour fêter l'aboutissement des travaux d'AB BIERE, une inauguration a eu lieu en mai 2014 où ont répondu présents pas moins de cinq groupe de musique, une véritable réussite pour les organisateurs avec près de 2500 visiteurs en une journée ! Déjà une reconnaissance pour La Margoulette et quand une fête est réussie, on la reprogramme chaque année, alors rendez-vous le 3 juin prochain !
4IMG_20170119_143646IMG_20170119_102030